La Tour d'Aigues

Mairie de la Tour d'Aigues
Place de l'Eglise
84240 La Tour-d'Aigues
Site et monument historiques

Visite de La Tour d'Aigues et son château, village typique au charme pittoresque en Luberon Côté Sud. Patrimoine culturel, sites et monuments historiques en Provence.

Animaux ACCEPTES Patrimoine historique Ville / Village























































Retrouvez le plan du village légendé ici.

Situé au bord de la petite rivière de l’Eze, La Tour d’Aigues vous enchantera par son cadre naturel exceptionnel et ses nombreuses vignes.

Profitez du charme et de la beauté de La Tour d’Aigues pour découvrir notamment ses ruelles, son église et son château Renaissance.

Les habitants sont nommés les Tourains.

Le marché traditionnel du village se tient tous les mardis matin sur la place en face du Château.

Plus de photos de La Tour d'Aigues

INCONTOURNABLES :

- le château Renaissance classé au titre des Monuments historiques en 1984,

- la chapelle Saint-Christophe,

- l'église Notre Dame de Romegas,

- le lavoir,

la richesse de son centre historique.

- l'Office de Tourisme Luberon Côté Sud se trouve dans les vestiges du Château. Récupérez toute la documentation du territoire. Tél : 04.90.07.50.29 et mail: contact@luberoncotesud.com

VISITE GUIDÉE : 

1. Rue des Grands Fours

Ancien portail des remparts, ouvert pour faciliter la circulation.

Sur la droite, à voir une porte surmontée de balustres récupérés dans les ruines du château après la révolution (1792). Le monument étant abandonné, il sert de carrière aux villageois.

2. L'Hôtel de Ville

L’entrée formée d’une grande voute amène vers une cour fermée : c’est un ancien cloître situé à l’intérieur d’un prieuré servant de logement pour 5 chanoines.

Le prieuré est vendu comme bien national en 1791, date où est installée la Mairie. Aujourd’hui, tous les bâtiments sont utilisés par la Mairie côté droit et pour le logement du prêtre côté gauche. Autrefois, l’Église et le prieuré étaient hors du village, l’expansion de celui-ci les a englobés.

3. L'Église Notre Dame de Romegas

Romegas vient du latin « rumex » signifiant « plante herbacée envahissante ». Mentionnée depuis 1096 dans les textes, il ne reste rien de cette époque. Le chœur de l’église, partie réservée aux membres du clergé, est orienté à l’Est dans la direction de Jérusalem. Les 3 vitraux représentent le symbole de la trinité.

*Particularité : la litre apparente (marque noire sur les murs de la Nef), a été peinte à la mort d’un des seigneurs de la Tour d’Aigues pour exprimer le deuil du village. Il est très rare d’en trouver encore de visible. Dans la 1ère chapelle sud datant du XIIIème siècle, il est réalisé au début du XVIème siècle un groupe en pierre sculptées : « la mise au tombeau ». L’essentiel du mobilier (statues en bois, tableaux, chaire..) date du XVIIème siècle, tout comme la sacristie. Le pyramidion a été restauré en 2014 sur les plans et méthodes de constructions originelles par les compagnons charpentiers installés au village.

4. Place de l’Eglise

Il s‘agit de l’emplacement de l’ancien cimetière du village. Situé à l’époque hors les murs et placé au sud de l’Eglise.

Dirigez-vous vers la rue d’Eole, au bout de la place, à l’opposé de l’église.

5. Entrée du Vieux Village

Cette partie de village existait déjà au Moyen-Age. Les maisons sur la droite étaient construites comme une ligne de remparts qui délimitaient la ville.

6. Rue d’Eole

« Eole » fait référénce au Dieu grec du vent. Cette appellation semble logique puisqu’il s’agit d’une rue ventée (portail des remparts circulaire et infiltration du vent). Mais il s’agit là d’une déformation du mot provençal « Oulo » signifiant marmites, car nous sommes en fait dans l’ancienne rue des ateliers de potiers.

7. Porte des Remparts

Limites du village jusqu’au XIVème siècle époque où commence l’expansion hors des remparts. La porte est en mauvais état mais on distingue quand même les traces des grilles de protection originelles.

Descendre rue de la Brèche.

8. Escaliers

Ils datent du Moyen-Age et donnaient accès à l’habitation. Au-dessous, les écuries pour les bêtes (1 ou 2 chèvres, un âne, guère plus).

Prendre rue des Grands Fours (sur la gauche).

9. Oratoires

Niche accueillant une statuette représentant une figure religieuse. Située souvent au coin des rues pour protéger deux passages à la fois (contre la peste, les épidémies ou autres calamitées...). Ces niches, ou leurs statues, ont largement été dégradées et/ou volées au moment de la Révolution.

10. Fenêtres à Meneaux

Grandes fenêtres coupées en 4 ou en 2 car les techniques d’époque ne permettaient pas de créer de grandes vitres ou vitraux pour les plus riches. Les ouvertures étaient souvent rendues étanches par les peaux de bêtes graissées posées sur des châssis équipés de papier huilé pour les plus pauvres. Elles datent du XVIème siècle : fin Moyen-Age, début Renaissance (Renaissance = recherche de lumière).

A la première intersection regardez sur votre droite.

11. Rue du Portail Romieu

Rue qui descend, toujours à l’ombre donc souvent gelée et glissante en hiver : surnommée « rue du Rompe Cue » (rue du rompe cul). Appelée aussi rue du portail car elle donne sur une ancienne porte ouverte dans les remparts (aujourd’hui détruite).

Prendre rue du Vieux Château.

12. Noyau du 1er Village

Abritait le 1er château, appelé « Tour de Béranger » XIème siècle (construction en bois). Peut-être se limitait-t-il à une tour ? Les bâtiments sont arrondis car ils suivaient les fortifications et la forme de la roche (meilleure visibilité et plus facile à défendre. Les remparts ont disparu pour 2 raisons : les agrandissements et l’apparition des grosses armes à feu (canons...). Les remparts ne suffisaient plus. Ce premier village occupait une position avantageuse, surplombant la Vallée de l’Eze à l’ouest et placé sur une barrière naturelle (falaise), donnant une excellente visibilité pour la surveillance. Le nouveau et actuel château date du XIIIème siècle construit autour d’une tour carré dite romaine, mais sans doute tour de passage pour le paiement de l’octroi (contribution perçue par la ville à l’importation de marchandises).

Prendre rue de la Chapelle.

13. Ancienne Chapelle de Pénitents

Elle abritait des pénitents blancs (confrérie créée par Henri III en 1585, aussi appelés les « Blancs-battus » car ils se frappaient par humilité : auto-flagellation). Les pénitents étaient religieux ou laïcs, hommes ou femmes, et avaient pour vocation d’organiser de bonnes œuvres. Ils se partageaient les actions pour s’occuper des pauvres, des malades, des prisonniers... La Chapelle fut détruite au XVIIIème / XIXème siècles car elle était inoccupée et tombait en ruines.

14. Belle Façade

Belle façade avec de beaux ornements. Maison ayant appartenu à une famille de la bonne noblesse aixoise : les d’Estière du Bourgais.

A voir aussi, l’autre côté de la façade, sur la place du château.

15. Portail de la Burliaire

Personne ne connaît la signification exacte de ce nom, seules des suppositions existent en rapport peut-être aux jeux qui avaient lieu sur la place du château, le terme de Bourlerie signifie « jeu le boule » à l’époque médiévale.

16. Autre Côté Façade

Pas d’ornement sur la magnifique façade de cette demeure, car le Seigneur qui occupait le château à l’époque (Famille des Lesdiguières) lui en interdit la construction en face du château pour ne pas concurrencer les ornements de son magnifique portail d’entrée. Contraint par cette demande, la maison est donc décorée de l’autre côté.

RANDO :

Profitez aussi d'une randonnée au départ de la Chapelle St Christophe. En savoir + (14.5 km - 4h)



































Période d'ouverture


Tarifs


Accès libre.

Environnements :
Vue montagne, Lac ou plan d'eau à -5 km, Rivière à -5 km, Vue sur le vignoble,

Périmètre géographique:
La Tour-d'Aigues,

Laissez nous un petit commentaire

Commandez vos brochures

Découvrez nos éditions du Luberon côté sud pour préparer vos week-end et vacances : guide touristique, hébergement, randonnées, agenda...

Commandez

Newsletter

Bons plans, dernière minute, agenda, événement, vidéo, abonnez-vous à notre Super newsletter !

S'inscrire