Sannes

Mairie
1244 route départementale 27
84240 Sannes
Site et monument historiques

Visite de Sannes village typique, panorama sur le Luberon Côté Sud. Architecture authentique, patrimoine culturel, sites et monuments historiques au coeur de la Provence.

Animaux ACCEPTES Patrimoine historique Ville / Village

Téléchargez le plan de Sannes pour ne rien manquer.

Au milieu d’un univers marqué par la présence fière du vignoble, Sannes presque invisible, est un des plus petits villages du Luberon : n’y vit que 177 habitants. A proximité du sommet du Luberon (le Mourre Nègre 1125m), la vue sur la montagne y est magnifique.

Le village est constitué d’un habitat dispersé de fermes constituant de petits hameaux, sans cœur regroupé autour d’une église paroissiale comme c’est souvent le cas en Provence. Une importante nécropole gallo-romaine découverte au sud-est de son territoire atteste une ancienne occupation. Un beau sarcophage de marbre daté du IVème siècle a été trouvé dans la chapelle Saint-Pierre et est exposé au musée d’Apt.

L’attrait majeur du village n’est pas tellement la découverte historique du village, qui possède un petit patrimoine culturel, mais est lié à son emplacement au beau milieu de vignes et champs de cerisiers, tout près de l’Etang de la Bonde.

Plus de photos de Sannes.

INCONTOURNABLES :

- La Chapelle Saint Pierre d'origine romane,

- Le moulin à vent,

- La butte féodale du Castelas.

ETYMOLOGIE :

Concernant l’étymologie du nom de «Sannes», la première hypothèse serait d’origine celtique (sagno : marécage, devenu en provençal «sagno», variété de roseau). La deuxième peut-être plus vraisemblable, viendrait tout simplement du nom « Aciana », première appellation du village en 1045 dans les écrits dans la donation faîte à l’Abbaye de St Victor de Marseille.

VISITE GUIDÉE :

1. L’École-Mairie

2. Le Cimetière

3. La Chapelle Saint-Pierre

A proximité de la route D27 qui relie l’étang de la Bonde à Cucuron et perchée sur un mamelon, siège discrètement une chapelle dédiée à Saint-Pierre.

Ce prieuré rural date du XIIème ou du XIIIème siècle. Il a été abandonné dès 1341. En 1620, sa chapelle alors en ruines est restaurée, et même agrandie plus tard au XVIIIème siècle. Transformée en étable sous la Révolution, elle a été néanmoins rendue au culte en 1856, puis de nouveau restaurée en 1879.

L’appellation de Saint-Pierre n’apparaît qu’en 1045, en même temps que la première mention du village.

4. Roque-Colombe

Le hameau de Roque-Colombe se trouve à l’écart des routes et se constitue d’une série de maisons et de granges.

5. La Bute Féodale du Castellas

Sannes est essentiellement formé de vallonnements orientés vers le sud et séparés par des coteaux. Tout à fait au nord-ouest, une colline culmine au lieu-dit le Castellas, le point le plus élevé de Sannes, à environ 350m d’altitude. Ce sommet est couronné d’un élégant bouquet de très beaux pins que l’on aperçoit de loin.

Encore dénommé le Château-Vieux, au Castellas nul écrit rapporte l’existence d’un château féodal «Castrum Acianae» ici, mais seulement une simple tour de garde qui se dressait en son sommet. L’occupation du site ne s’est vraisemblablement pas prolongée au-delà du XIIème siècle. Aucun vestige ne subsiste ici.

6. Nécropole Gallo-Romaine

Suite à des travaux de labours ou de fondations, on a exhumé du sous-sol des vestiges qui permettent d’estimer que c’est sur ce lieu que se trouvait la plus grande villa de la région. D’autres restes valident cette hypothèse, telle une nécropole (groupement de sépultures monumentales ou de tombes séparées des lieux de culte) comprenant vingt-quatre urnes à incinération (aux Clots), des fosses d’incinération comportant du mobilier, des vestiges de murs, des monceaux de tuiles romaines et un grand nombre d’amphores ce qui permet de supposer qu’on est en présence d’un petit vicus (modeste agglomération) ainsi que la découverte d’un sarcophage de marbre entreposé jadis à l’intérieur de la chapelle St Pierre située en bordure d’une ancienne voie romaine et qui est toujours visible au musée d’Apt.

La découverte de monnaies datant de l’empereur romain Domitien nous situe son existence entre le Ier et le IIème siècle. Aucun vestige ne subsiste ici.

 


"A proximité du sommet du Luberon, la vue sur la montagne y est magnifique"

7. Le Domaine du Château de Sannes et le Moulin à Vent

Pavillon érigé au XVIIème siècle par Jean de Thibaud de Tisati et embelli plus tard par son fils Melchior qui en fait une gentilhommière. La façade présente un beau porche à travées toscanes ainsi que des fenêtres à croisées. L’intérieur est enrichi de stucs et boiseries. Aux abords de la demeure, une petite chapelle voit le jour en 1661, puis une terrasse et des jardins « à la française » vont rehausser le lieu. Début XVIIIème siècle, grâce au mariage de la fille de Melchior et Antoine de Saqui, le domaine est orné du monogramme des deux familles : SS pour Saqui-Sannes.

Ce lieu est aujourd’hui privé et ne se visite pas. Cependant de la route, vous pourrez observer un magnifique moulin à vent récemment restauré.

8. Les Cerisiers de Sannes

À Sannes sont cultivées des cerises ayant l’Indication géographique protégée : cerises du Ventoux. A savoir que la cerise des coteaux du Ventoux se caractérise par sa production dans la zone des coteaux du Ventoux, par sa cueillette à maturité optimale et par son calibre moyen minimum garanti à 24 mm.

Période d'ouverture


Tarifs


Accès libre.

Environnements :
A la campagne, Lac ou plan d'eau à -5 km, Vue montagne, Vue sur le vignoble,

Périmètre géographique:
Sannes,

Laissez nous un petit commentaire

Commandez vos brochures

Découvrez nos éditions du Luberon côté sud pour préparer vos week-end et vacances : guide touristique, hébergement, randonnées, agenda...

Commandez

Newsletter

Bons plans, dernière minute, agenda, événement, vidéo, abonnez-vous à notre Super newsletter !

S'inscrire