Conférence : Il était une fois une Provence et des femmes... Proverbes, textes, images

Salle des douves
| Le Château | 84240 La Tour-d'Aigues
Peinture   Lecture   Historique   Littérature Conférence / Débat Culturelle Distractions et loisirs

Cette manifestation n'est plus d'actualité, les dates sont dépassées où la manifestation est annulée...

Période d'ouverture


Vendredi 29 mars 2019 à 18h30.

Tarifs


Gratuit.

Cette manifestation n'est plus d'actualité, les dates sont dépassées où la manifestation est annulée...

Emmanuel Desiles, maître de conférences de langue et littérature provençales à l'Université d'Aix-en-Provence, vous invite à redécouvrir les femmes de Provence au travers de proverbes, textes et peintures du XIXe siècle.

A la lecture des proverbes provençaux concernant les femmes, nous ne pouvions qu’être frappés par leur dureté ; la Femme étant pour l’Homme l’image en mouvement de la mère, de la petite amie, de la maitresse, de l’épouse, de la mère de ses enfants…

Pour Alain Rey : « Le proverbe est presque toujours conservateur et misogyne. Il est parole du mâle, de l’homme mur, parole du mari et du chef de famille. »
Par contre la diffusion du proverbe se faisait, ou se fait encore, par la femme, le plus souvent la grand-mère, au cours des réunions de famille, des soirées d’hiver ou des veillées d’été. Il garde une valeur moralisatrice et éducative et restera toujours vif dans nos esprits.

C’est pour contrebalancer cette misogynie des proverbes qu’Emmanuel Desiles a choisi, d’accoler et d’opposer à ces expressions des morceaux choisis de la Littérature Provençale du XIXème siècle.

Cette période romantique a vu en Provence la naissance du Félibrige avec Frédéric Mistral, Joseph Roumanille et Théodore Aubanel, suivis de nombreux disciples qui ont tous dans leurs écrits en vers ou en prose exalté « lou galant biais », les talents de la femme, lui rendant une gloire méritée. La femme deviendra un des thèmes majeurs de la Renaissance des lettres provençales.

Mais cette reconnaissance ne s’est pas limitée aux lettres, les peintres de l’École Provençale du XIXème ont aussi représenté la femme sous forme de portraits, mais aussi dans sa vie quotidienne aux champs, dans les travaux familiers ou artisanaux.



Emplacement


Environnements :
Centre village,

Périmètre géographique :
La Tour-d'Aigues,

Commandez le guide du Luberon

Découvrez notre guide touristique et hébergement du Luberon Côté Sud pour préparer vos week-end et vacances...

Commandez

Newsletter

Bons plans, dernière minute, agenda, événement, vidéo, abonnez-vous à notre Super newsletter !

S'inscrire