La Maison France 5 dans le Sud Luberon

Article mis à jour le 29/04/2020 - écrit par Stéphane | Témoignages | On parle de nous

Stéphane Thebaut et La Maison France 5 font étape dans le Sud en arpentant le Luberon, territoire emblématique de la Provence. Nous vous invitons dans les coulisses de l'émission à la découverte de la Bastide Du Laval, producteur d'huiles d'olive d'exception dans un cadre qui l'est tout autant.


9h00, le soleil brillait déjà dans le ciel du Luberon et inondait de ses rayons les coteaux qui entourent la Bastide du Laval. Autant dire que les conditions étaient idéales pour tourner une émission de télévision qui met en valeur l’architecture des belles demeures. Il faut dire qu’ici, dans le Sud Luberon, ce n’est pas ce qui manque.

La Bastide du Laval

L’équipe était déjà au travail lorsque nous sommes arrivés. Léo, le fils aîné de Carine et Roland Coupat, les propriétaires de la Bastide du Laval, nous a aimablement tenu compagnie dans la salle des dégustations, attenante à la belle boutique. Devant nous, se tenaient toutes leurs huiles d’olives, alignées par ordre d’intensité, prêtes à être dégustées.

En effet, un Eductour, auquel nous avions déjà participé, avait aussi lieu ce jour-là. Au programme : visite de l’oliveraie avec vue sur le Luberon, visite commentée du moulin à huile d’olive, et donc bien sûr, dégustation des fameuses huiles d’olive. Fameuses à plus d’un titre. Plusieurs fois médaillées d’or et d’argent à différents concours, elles se retrouvent sur les plus grandes tables de France. Fameuses aussi, parce que lorsque vous y goûtez pour la première fois, vous comprenez immédiatement que vous goûtez un produit d’exception.

Vous ne goûtez pas une huile d’olive, non, vous vivez une expérience. Roland vous explique, en bon pédagogue, comment ils ont sélectionné leurs olives très riches en antioxydants, principalement des variétés Aglandau et Picholine. Il vous explique aussi, avec passion, comment ses oliviers sont cultivés selon les principes de l’agriculture biologique, et combien il est important pour lui de prendre soin de ses olives. D’où l’idée de construire un moulin pour les triturer eux-mêmes, une fois récoltées à la main. Roland est d’ailleurs titulaire d’un diplôme d’oléologue obtenu en 2010 à l’université de pharmacie de Montpellier (son fils Léo a obtenu le même diplôme en 2019). C’est dire sa maîtrise du sujet... Non, vous ne goûtez pas une huile d’olive, vous goûtez un nectar.

Mais pour le moment, c’est Luna, la chienne du couple qui vient à notre rencontre, comme pour nous inviter à la suivre et rejoindre ses maîtres. Le tournage a lieu dans la belle demeure du couple, qu’ils ont entièrement rénové avec goût. En effet, si La Maison France 5 a choisi cet endroit pour y tourner l’une de ses émissions, ce n’est pas sans raison.

Dans les coulisses de l’émission

Lorsque nous approchons de la maison, Stéphane Thébaut, son présentateur charismatique, est en pleine discussion avec le couple. Un bourdonnement monte soudain à nos oreilles, mais à la place d’insectes, nous voyons un drone voler au-dessus du jardin.

Il reste une scène à tourner dans la maison. À l’intérieur, dans la cuisine, le matériel est installé aux quatre coins de la pièce, au milieu des casseroles. Patrice, le producteur de l’émission, nous explique très simplement le déroulement des scènes. Roland a carte blanche pour parler de lui, de sa maison, ou encore des œuvres d’art qui la décorent. D’ailleurs, il a choisi de présenter 2 artistes : Philippe Duriez, potier, et Thierry Gall, sculpteur sur métal, tous deux situés dans le petit village de Cabrières d'Aigues.

Stéphane et Roland commenceront la scène dans l’entrée, puis se dirigeront vers le séjour, où trône une immense cheminée.

Tout le monde se met en place, Stéphane Thébaut se concentre, nous nous faisons tout petits. Silence, ça tourne. La scène dure quelques minutes. La discussion prend fin devant la grande cheminée. Un « COUPEZ ! » tranche le silence. C’est terminé. En 2 prises, tout est bouclé. Impressionnant. Nous venons d’assister au résultat de 20 années d’expérience. La grande classe

Nous sortons de la maison et Stéphane nous explique la suite : l’émission se poursuivra dans les rues de Lourmarin, en compagnie de Caroline Galina, Directrice artistique du Château de Lourmarin. Ils déambuleront dans les jolies petites rues du village et iront à la rencontre d’un sculpteur sur bois, Matthias De Malet Roquefort.

Avant de partir, l’équipe fait un petit détour par la boutique de La Bastide du Laval, y déguster quelques douceurs à base d’olives. L’émission peut continuer, vous la découvrirez vendredi 1er mai à 20h50, sur France 5... Tenez-vous prêts à en prendre plein les yeux !


Le guide du sud Luberon

Découvrez notre guide touristique du Luberon Côté sud pour préparer vos week-end et vacances !

Lire le guide

Newsletter

Bons plans, dernière minute, agenda, événement, vidéo, abonnez-vous à notre Super newsletter !

S'inscrire