Une journée de vendanges au Château de Sannes

Article mis à jour le 02/10/2020 - | Découverte

Les vendanges 2020 au Château de Sannes ont commencé un peu plus tôt que d'habitude, la maturité du raisin ayant été précoce cette année !


Au Château de Sannes, comme dans le reste du Luberon, les vendanges ont commencé un peu plus tôt que d’habitude cette année, la maturité du raisin étant de plus en plus précoce. Avec une montée progressive des températures en début d’année, une pluviométrie abondante au printemps, et un ensoleillement généreux pendant l’été, les conditions sont à priori réunies pour que la récolte 2020 soit excellente.

La saison des vendanges

Les vendanges, c'est ce moment où les raisins sont à maturité optimale. Ce moment qui se mesure au doigt et à l’œil en écrasant puis en dégustant les baies. Une étape cruciale pour garantir un vin de qualité. Le point d’équilibre entre le sucre et l'acidité est ainsi évalué, pour extraire le meilleur et produire un véritable nectar.

La journée commence tôt dans les vignes du Château de Sannes. Thierry Rimbaud, le vigneron du domaine, supervise les opérations. Sur place depuis plus de 30 ans, il le connaît comme sa poche, et il a contribué, avec d’autres professionnels du vin, à la restructuration du vignoble et à sa conversion en agriculture biologique.

Du haut de son tracteur tirant la remorque contenant les seaux remplis de raisin, il dirige les hommes dans les vignes. Chacun avance au même rythme dans les lignes, coupant au sécateur les belles grappes de raisin, et laissant celles qui sont abîmées. Le travail de sélection des baies commence dans les vignes.

Noircies par le tanin des raisins, les mains coupent inlassablement les grappes des différents cépages tels que le Syrah, le Grenache blanc, l’Ugni Blanc et le Rolle / Vermentino. 33 hectares sont dédiés aux vignes, sur les 75 que compte le domaine.

Le domaine du Château de Sannes

Pour le reste, la biodiversité est à l’honneur puisque 400 oliviers, des chênes truffiers, mais aussi du lavandin et des ruches composent entre autres, un écosystème typiquement provençal. Pour accueillir toutes ces belles grappes, Pierre Gattaz, le propriétaire du domaine, a fait construire un chai de 1 000 m², qui abrite aussi un caveau de dégustation et une boutique flambant neuve.

Acheminées par de nombreuses rotations de remorques sur la table de tri, les baies y sont une nouvelle fois sélectionnées à la main, puis glissent sur un toboggan vers le pressoir pour y être foulées.

Le foulage consiste à faire éclater les baies pour permettre au jus de s’écouler. Des cuves en inox vont réceptionner le jus pour y être fermenté. Le travail de vinification, autrement dit la transformation du jus de raisin en vin, commence.

Un nouveau millésime verra bientôt le jour, et pas n’importe lequel : 2020 sera le premier certifié AB (Agriculture Biologique) !


Le guide du sud Luberon

Découvrez notre guide touristique du Luberon Côté sud pour préparer vos week-end et vacances !

Lire le guide

Newsletter

Bons plans, dernière minute, agenda, événement, vidéo, abonnez-vous à notre Super newsletter !

S'inscrire